Risques liés

Les risques liés à la non prise en charge du TDAH

"En tant que parent il faut être vigilant car ce trouble est suffisamment intense et grave pour entraîner une dangerosité, et des conséquences qui peuvent être graves sur le plan des relations sociales et familiales mais aussi de la scolarité, et du développement".

"Dans le cas du TDAh, il y a une hyper vigilance, une hyper réactivité, une hyperémotivité, beaucoup d’hyper…. avec la mise en place de stratégie d’évitement consciente ou inconsciente qui laisse penser à des hypo…  et à un faible QI. Mais non …. Les mêmes sur-réactivités dans le cas du haut-potentiel avec la difficulté souvent à gérer les émotions du fait de l’hyper sensibilité peut parfois laisser penser à une corrélation avec des troubles psychiatriques".

" les troubles dys, le TDAh, le haut potentiel (qui n’est pas une pathologie !)rencontrent encore beaucoup de difficultés à se faire connaître ou reconnaître. Parfois tout cela n’est pas pris très au sérieux, mais pourtant, sans prise en charge adéquate, se développe tout un tas d’autres problèmes autrement plus grave… avec la confusion faites sur des déficiences mentales ou des maladies psychiatriques, etc…. alors qu’il suffirait juste d’adaptations, de rééducations, parfois des traitements médicamenteux, et de remédiations cognitives, voire de métacognition comme on y arrive aujourd’hui, pour résoudre les troubles ou l’intégration sociale parfois difficile du fait de la différence et éviter ainsi tous les troubles comorbides associés qui se développent en l’absence de traitement adapté".

 

3 idées très pertinentes de cet article qui explique les différentes comorbidités ou confusions possibles et parle des risques liés à la non prise en charge du TDAH : https://tdah2016.wordpress.com/2016/03/15/qi-tdah-et-pathologies/

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Date de dernière mise à jour : 16/07/2016