Les intelligences multiples chez l'enfant précoce

Conférence de Véronique GARAS* et Pascale PERROTEAU Samedi 1er mars 2014 – Bron (MENSA)

Comment reconnaître un EIP ? Par ses particularités :

Sur le plan cognitif :

  • Aisance verbale
  • Créativité, inventivité
  • Quête perpétuelle de sens :
    • Il ne peut pas apprendre sans comprendre,
    • Il a besoin de comprendre les apprentissages dans leur globalité : un exemple comme ça, ça ne lui convient pas.
  • Pense qu’avoir compris, ça suffit
  • Pas de stratégie d’apprentissage
  • Peu scolaire
  • Se désinvestit de ce qui ne l’intéresse pas
  • Passage à l’écrit difficile :
    • Ça fourmille dans sa tête et il a du mal à retracer tout ça (l’écriture est plus lente que la réflexion)
    • Geste de l’écriture difficile à apprivoiser (ce qui le rend lent)
  • Perfectionniste
  • Pensée en arborescence qui amène d’autres informations qui se recoupent les unes aux autres (ceci le rend très intuitif). Dans un problème qui demande plusieurs opérations, il ira directement de A à D, sans savoir expliquer comment il a fait.
  • Difficile d’acquérir les étapes du raisonnement
  • Besoin de complexité pour fonctionner
  • Besoin de découvrir par lui-même (il n’a pas forcément besoin de certains apprentissages antérieurs).

 

Sur le plan du comportement psychologique et affectif 

  • Centre d’intérêts différents de ceux des enfants de son âge
  • Ennui (et, du coup, il rêve ou perturbe)
  • Impulsif
  • A un déficit attentionnel (de partout ou seulement à l’école)
  • Tendance à l’opposition
  • Hypersensible, hyperémotif
  • Empathie, altruisme
  • Affectivité envahissante
  • Difficulté à gérer l’échec ou la critique
  • Développement affectif en décalage avec le développement intellectuel
  • Parfois rejeté par ses camarades
  • Difficulté à travailler en groupe, préfère travailler seul

 

Contrairement à ce que l’on croit souvent, l’enfant EIP n’est pas compétent dans tous les domaines. Par contre, ses intelligences multiples peuvent l’aider à s’appuyer sur ses points forts pour pallier à ses points faibles.

 

Les intelligences multiples

En fonction de l’environnement où on naît, certains neurones se connectent ou pas. Tout ce qu’on apporte à l’enfant est une construction de son cerveau, ce qu’on n’apporte pas est un manque.

L’enfant EIP se connecte deux fois plus vite et il a plus de neurones qui travaillent en même temps (ceci peut d’ailleurs les rendre difficiles à supporter car très bavard ou peut paraître impertinent par la rapidité de sa pensée qui  l’amène à faire certaines réflexions déroutantes).

Il existe différents stades dans la construction d’un enfant et un enfant EIP peut être passé au stade 4 à un âge où les enfants de son âge n’en sont qu’au stade 2 (cf les études de Robert Siegler).

Chaque enfant a son schéma cognitif. Un enfant, pour pouvoir évoluer, part de ses représentations : celles qu’on lui a données ou celles qu’il a trouvées lui-même, et, parfois ce qu’il a construit lui-même est inadéquat et il faut alors déconstruire pour pouvoir reconstruire comme il faut. Dans ce cas-là, il ne faut pas prendre la chose brutalement, ne pas dire « mais non, ce n’est pas ça ! » mais « tu as compris de cette façon, mais je vais t’expliquer autrement ».

 

Fonctionnement du cerveau

 

Ce qui est d’origine

Ce qu’il faut lui apprendre

Entendre

Apprendre à écouter

Voir

Apprendre à observer

Formuler

Réfléchir à ce qu’on va dire et savoir l’exprimer

 

L’EIP, lui, entend et  va à la formulation directe, sans avoir besoin de réfléchir.

 

La théorie d’Howard GARDNER

L’intelligence, c’est…

  • La capacité de résoudre les problèmes de la vie quotidienne. On a chacun sa dominante (visuelle, auditive…).
  • La capacité de soulever de nouveaux problèmes et savoir les résoudre.
  • La capacité de réaliser quelque chose ou offrir un service valorisé par son propre groupe culturel.

 

Les éléments-clefs des intelligences multiples :

  • Tout le monde possède 8 intelligences.
  • Elles fonctionnent toutes de manière complexe et en corrélation.
  • Chacun peut développer chaque intelligence jusqu’à un niveau satisfaisant de compétence.
  • Il y a nombreuses façons d’être intelligent.

 

1. La Verbale / Linguistique : c’est la capacité à être sensible aux structures linguistiques sous toutes ses formes. C’est celle qui pose le plus de problèmes aux enfants car on les fait trop vite travailler sur cette intelligence alors qu’il serait mieux d’en développer d’autres avant.

2. La Corporelle / kinesthésique : capacité à utiliser son corps d’une manière fine et élaborée, à s’exprimer à travers le mouvement, à être habile avec les objets. Celle-ci n’est pas assez travaillée. Les mathématiques, par exemple, devrait être intégrées d’abord par le kinesthésique. Le concept mathématique se construit mieux de cette façon.

3. La Mathématique / Logique : Capacité à raisonner, tenir un raisonnement logique, ordonner, compter, suivre une chronologie, calculer des nombres.

4. La Visuelle / Spatiale : capacité de créer des images mentales, à percevoir le monde visible avec précision.

5. La naturaliste : capacité à reconnaître, classer, identifier des formes et des structures dans la nature sous forme végétale, animale ou minérale.

6. L’Interpersonnelle : capacité à entrer en relation avec les autres.

7. L’intrapersonnelle : avoir une bonne connaissance de soi-même. Si cette intelligence est parsemée d’embûches, la personne a beaucoup de mal à entrer en relation avec les autres.

8. La Musicale/Rythmique : celle-ci est très importante. C’est la capacité à être sensible aux structures rythmiques et musicales. Il est important d’éduquer avec le son pour une bonne approche de la lecture.

 

Chacun a sa manière de ressentir et d’appréhender une situation, certains le feront avec une ou plusieurs intelligences, et d’autres avec d’autres intelligences.

Les intelligences multiples sont utiles à l’enseignant pour :

  • Diversifier,
  • Différencier
  • Aider l’enfant.

Il peut ainsi construire des séquences diversifiées et proposer des activités selon les différentes intelligences.

 

L’EIP va commencer d’emblée dans la Logique/Mathématiques mais il aura des soucis dans le kinesthésique.

************************************************************************************************************************************************************************

Auteur des « Guide pour enseigner autrement selon la théorie des intelligences multiples » - Editions Retz

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vous trouverez d'autres articles sur les intelligences multiples (hors champ HP) dans la rubrique "Ecole".

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 04/07/2016

×